Main-d’oeuvre disponible

La région de Bécancour et de Trois-Rivières compte sur une main-d’œuvre qualifiée et abondante. Le climat de travail y est positif et les travailleurs industriels jouissent d'une réputation de haute productivité.

Centres de formation

Les entreprises et les institutions d'enseignement de la région, incluant l'Université, collaborent avec les industries d’ici afin d'assurer la formation d'une main-d’œuvre qualifiée en créant divers programmes adaptés à leurs besoins.

Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) 
CÉGEP de Trois-Rivières 
Collège Laflèche 
CÉGEP de Drummondville 
CÉGEP de Victoriaville 
Centre de Métallurgie du Québec (CMQ) 
Centre National en Électrochimie et en Technologies Environnementales (CNETE) 
Centre d’Innovation de Produits Cellulosiques – Innofibre 
Collège Ellis 
Collège MULTIHEXA 
Collège Shawinigan 

Coûts de la main-d’œuvre et avantages sociaux

La main-d’œuvre est non seulement abondante et hautement qualifiée, mais son coût est bien en deçà de celui des  États-Unis. Les contributions de l'employeur aux avantages sociaux des employés : jours fériés, vacances, programmes de retraite, assurance emploi, assurance maladie et assurance vie y sont généralement plus bas. De plus, la stabilité de cette main-d’œuvre est un avantage important au niveau des coûts d'exploitation si on se compare aux États-Unis où la main-d’œuvre est beaucoup plus mobile.

Relations de travail

Les propriétaires et le personnel collaborent afin de trouver des approches qui permettront d’améliorer la compétitivité des entreprises. À cette fin, employeurs et employés s’engagent désormais dans des contrats de travail à long terme, ce qui assure aux entreprises une stabilité industrielle. 

L’organisation du travail s’appuie désormais sur la polyvalence des ressources humaines, la responsabilisation des employés, la diminution des structures hiérarchiques et le développement des compétences.